Damien IBAÑEZNaturaliste-Ecologue
.01

Accueil

Bienvenu(e) sur le site de SCOPS Faune

" SCOPS (du grec skôps : scruter, regarder avec attention) "

Comme une petite présentation s’impose, je vous dirai que je suis naturaliste-écologue, avec une formation en gestion et protection de la nature (BTS GPN obtenu en 2010) et que j’ai pu mettre à profit mes compétences faunistiques pour le compte de deux bureaux d’études, entre 2011 et 2018 (ECOTHEME, dans l’Oise et KARUM, en Savoie).

Pendant ces années j’ai pu développer mon savoir-faire sur le terrain (inventaires naturalistes variés) et travailler sur différents types de problématiques et de dossiers, liés à la prise en compte de la faune dans l’aménagement du territoire et à la gestion d’espaces naturels ou artificialisés.

SCOPS naît avec la motivation, la responsabilité et l'ambition d’offrir des expertises de terrain et des analyses écologiques poussées, rigoureuses et de qualité mais aussi, de divulguer et montrer la faune, et sensibiliser sur la nature en général, autour de nous. Alors, si vous êtes intéressé(e) par ce que SCOPS peut vous apporter, ouvrez grand les yeux, à la façon d’un petit hibou, le Petit-duc scops, et naviguez sur ce site.

 

 

Damien IBAÑEZ, créateur de SCOPS Faune
Membre de l’association française d’Ingénieurs écologues (AFIE)
Membre de la Société Française d’étude et protection de mammifères (SFEPM)
Adhérent de la ligue pour la protection des oiseaux (LPO)
Adhérent du groupe pour la connaissance et la protection des odonates de Rhône-Alpes (Sympetrum)
Adhérent de l’association et convoyeur d’animaux malades ou blessés au centre de sauvegarde Le Tichodrome

 

.02

Compétences

Inventaires faunistiques
Rendus et Analyses
Animation
Investigations de terrain et utilisation de matériel avec des méthodes et protocoles adaptés, en fonction de la nature de la mission (étude d’impact, plan de gestion, atlas ou observatoire de biodiversité…) et des groupes faunistiques à expertiser. Des ouvrages d’identification et traitant de l’écologie des espèces ainsi que plusieurs centaines de références bibliographiques disponibles.
1.CHIROPTERES
- Etudes acoustiques avec détecteur manuel (points d’écoute fixes ou transects) ou avec enregistreur automatique (nuit entière sur point fixe). Utilisation de la méthode d’écologie acoustique (M. BARATAUD)
- Analyse informatique, avec les logiciels Batsound et Kaleidoscope, des séquences enregistrées

« Séquence analysée sur Batsound. Ici, sonar de Barbastelle d'Europe »
- Tri, analyse et identification des lots volumineux de séquences acoustiques (par exemple : suivi à long terme pour des projets éoliens) avec des logiciels comme "Analook" ou "Sonochiro"...
- Comptage et détermination d’espèces hivernantes
- Caractérisation des habitats forestiers favorables aux espèces arboricoles

« Pointage et caractérisation d’arbres à cavités »
- Suivi de mortalité post-implantation de parcs éoliens
2.OISEAUX
- Avifaune nicheuse avec les méthodes IPA, IKA, EFP, STOC EPS
- Suivis de la migration dans le cadre de projets éoliens

« Suivi de la migration avifaunistique dans le cadre d’un projet éolien »
- Suivis de type BACI (Before/After Control Impact)
- Inventaires spécifiques selon certaines espèces ou groupes d’espèces (par exemple : écoute et repasse pour les rapaces nocturnes... )

« Prospection rapaces nocturnes forestières »
3.MAMMIFERES TERRESTRES
- Recherche à vue par transects diurnes et nocturnes (« au phare »)
- Piégeage photographique :

« Blaireau photographié de nuit avec un piège photographique »
- Relevé d’indices de présence (empreintes, laissées, restes de repas…)

« Noisette rongée par un Muscardin »
- Inventaires spécifiques selon certaines espèces ou groupes d’espèces (par exemple : tubes capteurs de poils ou des crottes pour la Musaraigne aquatique...)

« Installation d’un piège à poils »
4.INSECTES
- Transects avec filet entomologique (capture-relâcher) de papillons de jour, libellules et orthoptères

« Identification d’un papillon de jour »
- Technique de l’attraction lumineuse ou du miellat pour les papillons nocturnes
- Recherche d’indices de reproduction ou de présence (exuvies de libellules, trous d’envol de coléoptères…)

« Détermination spécifique d'une libellule d’après son exuvie »
- Inventaires spécifiques selon certaines espèces ou groupes d’espèces (par exemple : capture et identification des fourmis hôtes du genre Maculinea...)

« Appâts pour fourmis »
5.AMPHIBIENS ET REPTILES
- Ecoutes nocturnes et identification des voies de déplacement entre les milieux terrestres et aquatiques (amphibiens)

« Crapaud calamite observé en migration prénuptiale »
- Parcours-transects avec recherche à vue (reptiles)
- Plaques-refuge pour reptiles

« Orvet utilisant une plaque refuge »
- Inventaires spécifiques en fonction des espèces et des milieux (p.ex. : nasse Ortmann pour les tritons...)
Rendu adaptable en fonction du contexte d'étude et en tenant compte des éléments nécessaires pour effectuer une analyse rigoureuse
1.RENDUS
- Rédaction de dossiers réglementaires (volet faunistique) : études d’impact, dossiers CNPN, étude d’incidences Natura 2000
- Cartographies des observations (Pointage au GPS et cartographie QGIS).

« Carte de localisation d'inventaires chiroptérologiques sous QGIS »
- Présentations et explications (type Powerpoint) en salle ou sur le terrain
2.ANALYSE
- Hiérarchisation des enjeux (enjeux patrimoniaux et règlementaires) pour dossiers de type étude d’impact ou dossier CNPN
- Etude d’incidences Natura 2000 pour les espèces d’intérêt communautaire
- Analyse de la fonctionnalité écologique du secteur d’étude, des corridors écologiques (Trame Verte et Bleue) et des interactions entre les espèces et leur habitat
3.PRECONISATIONS
- Mesures de type E.R.C. (Eviter, Réduire, Compenser) pour dossiers de type étude d’impact, CNPN ou Incidences Natura 2000
- Mesures de gestion favorables à la faune dans le cadre de plans de gestion
- Conseils pour accueillir la faune en milieu urbain ou dans des exploitations agricoles
4.SUIVIS FAUNISTIQUES
- Réalisation dans le cadre des mesures d’intégration environnementale (mesures d’accompagnement et suivi)
- Évaluation pluriannuelle d’un plan de gestion
- Réalisation et accompagnement d’atlas ou observatoires de biodiversité (communes, intercommunalités)
Savoir regarder, connaître et reconnaitre, s’émerveiller. Tout cela est satisfaisant et enrichissant. Partager sa passion et la divulguer, sensibiliser le public, encore plus !

ANIMATIONS GRAND PUBLIC
- Découverte à la carte du patrimoine faunistique pour jeunes et adultes en groupes réduits
- Singularités et anecdotes sur la faune observée
- Des informations et des pistes pour continuer au delà de la sortie

.03

Formation

Après des expériences professionnelles riches et variées, une reconversion vers les métiers naturalistes et de gestion de la nature commence en 2008. Depuis, des formations continues pour s’adapter aux nouvelles connaissances et méthodes

NATURALISME-ECOLOGIE

1 BTSA Gestion et Protection de la Nature (BTSA GPN spécialité Gestion d’Espaces Naturels). – CNPR et Lycée de Neuvic – 2008-2010
2 Bénévolat et participation à des formations sur plusieurs groupes faunistiques dans le milieu associatif. Animation de sorties nature – Picardie Nature – 2008-2011
3 Bénévolat et participation à des activités naturalistes pour la LPO Savoie (Comptage Gypaète et Vautour fauve) et LPO Isère (chantiers nature, suivi de la migration avifaunistique)
4 « Identification acoustique de Chiroptères européens - Initiation, Phase auditive ». Encadrée par Michel BARATAUD et Yves TUPINIER - CPIE de Brenne – Juin 2015
5 « Identification acoustique des Chiroptères européens - Perfectionnement » . Encadrée par Michel BARATAUD – CPIE de Brenne – Septembre 2015
6 « Identification acoustique des Chiroptères européens – Etude des cas complexes » . Encadrée par Michel BARATAUD – CPIE de Brenne – Décembre 2016
7 Participation à différents colloques et rencontres naturalistes sur plusieurs groupes faunistiques (Rencontres nationales chiroptères, Colloque Atlas de la Biodiversité communal, rencontres nationales sur les rapaces nocturnes...)

AUTRES FORMATIONS

1 Professeur d’éducation physique et sportive – Université de Murcia (Espagne) – 1997

.04

Références

Des diagnostics écologiques sur des secteurs de plaine et de montagne, sur plusieurs régions en France et sur différents types de milieux et de problématiques
  1. Diagnostic faunistique (inventaires tous groupes)

 

  • Mise en 2×2 voies de la RN 25 (80 et 62) – Bureau d’études Ecothème. 2012 et 2013
  • Elargissement du canal Seine Nord (60) – Bureau d’études Ecothème. 2013
  • Extension de la carrière de Marlens (74) – Bureau d’études Karum. 2014
  • Aménagements sur les berges de la Durance (Curbans, 05) – Bureau d’études Karum. 2015
  • Projet de STEP dans la vallée de l’Arvan (73) – Bureau d’études Karum. 2017

 

  1. Dossiers réglementaires (Etude d’impact, CNPN) – Inventaires tous groupes et rédaction du volet faunistique

 

  • E.I. installation du parc éolien des Tournevents du COS (02) – Bureau d’études Ecothème. 2012
  • E.I. aménagement d’une carrière sur la commune d’Ivry-le-Temple (60) – Bureau d’études Ecothème. 2012
  • Dossier CNPN extension de la carrière de Rivecourt – Bureau d’études Ecothème. 2012
  • E.I. construction du parc éolien du « Lin » (62) – Bureau d’études Ecothème. 2013
  • E.I. construction du parc éolien des « Cosmos » (62) – Bureau d’études Ecothème. 2013
  • E.I. réaménagement d’une ligne électrique THT entre Cergy (95) et Persan (60) – Bureau d’études Ecothème. 2013
  • E.I. construction du TS des Arcellins au domaine skiable de Val Cenis (73) - Bureau d'études Karum. 2014
  • E.I. réaménagement du lac de Vernant (74) – Bureau d’études Karum. 2015
  • E.I. extension de la carrière de l’Armailler (26) – Bureau d’études Karum. 2015
  • E.I. global réaménagement global du domaine skiable de Métabief (25) – Bureau d’études Karum. 2016
  • Dossier CNPN installation du parc éolien de Richebourg (10) – Bureau d’études Karum. 2016
  • E.I. construction du télésiège de Saint Esprit au domaine skiable des Arcs (73) – Bureau d’études Karum. 2016
  • E.I. construction du télécabine des Brevières au domaine skiable de Tignes (73) – Bureau d’études Karum. 2016
  • E.I. extension de la ZAC Arc-Isère (73) – Bureau d’études Karum. 2017
  • E.I. installation du parc éolien de Vieilles Perrières (51) – Bureau d’études Karum. 2017
  • E.I. construction de micro-centrales sur le torrent du Fournel – Bureau d’études Karum. 2017

 

 

  1. Suivis-Observatoires (inventaires et rédaction)

 

  • Suivi post-implantation des populations d’Oedicnème criard (Bhurinus oedicnemus) – Parc éolien « Le Miroir » sur la commune de Domart-en-Ponthieu (80). 2012
  • Observatoires environnementaux des domaines skiables de La Plagne, Val Cenis et Val d’Isère (73) – Bureau d’études Karum. 2014
  • Observatoires environnementaux des domaines skiables des Arcs, Tignes, Flaine, Deux Alpes et Serre Chevalier (73, 74, 38 et 05) – Bureau d’études Karum. 2014 à 2018
  • Indice de Qualité Ecologique (IQE) sur le site EDF de Sainte Anne (04 et 05) – Bureau d’études Karum. 2015 et 2016

 

  1. Analyse informatique des séquences ultrasonores des chiroptères

 

  • Plus de 600 heures d’analyse en expansion de temps (méthode d’écologie acoustique) pour différents types de dossiers (études d’impact, observatoires de la biodiversité, dossiers CNPN, inventaires bénévoles)
  1. Gestion de sites naturels

 

  • Assistant saisonnier des techniciens des sites en gestion – Conservatoire Espaces Naturels de Picardie. 2011
  • Rédaction du plan de Gestion de la zone humide compensatoire de Bettenuche (74) – Bureau d’études Karum. 2016

 

  1. Animation, conduite des groupes

 

  • Animation bénévole de sorties ornithologiques (60 et 02) –Picardie Nature. 2010 à 2012

 

  1. Bénévolat naturaliste

 

  • Suivi de la migration post-nuptiale avifaunistique en Baie de Somme – Picardie Nature. 2010
  • Comptage annuel Wetlands international des oiseaux d’eau – Picardie Nature. 2011 à 2014
  • Comptage des populations hibernantes de chauves-souris sur sites souterrains – Picardie Nature et CEN Picardie. 2011 à 2014
  • Suivi international des populations du Gypaète barbu dans les Alpes – LPO Savoie. 2014 à 2017
  • Comptage du Vautour fauve dans les Alpes – LPO Savoie. A partir de 2017
  • Inventaires au détecteur ultrasonore de chauves-souris – LPO Isère. A partir de 2017
.05

CALENDRIER NATURALISTE

L’année d’un naturaliste est rythmée par les saisons et les prospections sont adaptées en fonction du type d’activité de chaque groupe faunistique. Ce calendrier a comme objectif de montrer ce qui est , dans les grandes lignes, une année biologique dans la préparation des terrains mais aussi donner un aperçu des échéances biologiques à respecter dans le cadre de dossiers réglementaires

On considère que, pour la bonne prise en compte des enjeux faunistiques sur un site d’étude, les inventaires de terrain doivent couvrir un cycle biologique (annuel) complet. Cette recommandation pourra être adaptée, grâce à une analyse fine en amont de la nature du projet et du potentiel du site, permettant d’ajuster le calendrier des prospections.

.06

CONTACT

Vous pouvez me contacter par téléphone : 06.61.86.71.48
Ou par mail :




Adresse postale : 118 Bis Chemin du Château 38660 Montalieu (Saint-Vincent-de-Mercuze)
.07

Plaisir des yeux

Je voulais partager avec vous quelques photos de paysages et d’espèces rencontrées ces dernières années grâce à mon travail de naturaliste ou à mes voyages et aussi à des observations tout près de chez moi. Derrière chaque donnée, chaque évaluation, chaque expertise il y aussi des êtres beaux qui ont une histoire naturelle et une relation avec les êtres humains. Pour vous faire plaisir vous aussi, ouvrez les yeux !

« Majestueux et tranquille, le Bouquetin des Alpes (Capra ibex) a failli disparaître des Alpes au XIXᵉ siècle, presque exterminé par la chasse. C’est grâce à Victor-Emmanuel II de Savoie, chasseur lui aussi et ému pour sa presque disparition, qu’une réserve royale verra le jour dans le massif du Grand Paradis et de là, les réintroductions sur les massifs voisins permettront à nouveau d’établir des populations viables dans notre région»

« La faune nous entoure dans nos villes et villages et beaucoup de personnes ne s'en rendent même pas compte. Comme par exemple pour cette visiteuse d’été de nos maisons, l’Hirondelle de fenêtre (Delichon urbicum). Il suffit de lever un peu le regard et peut être que nous pourrons admirer le allers-retours incessants des parents pour nourrir les oisillons avec des insectes chassés en vol»

« Un des amphibiens les plus menacés d’Europe, le Sonneur à ventre jaune (Bombina variegata), possède un dessus tout à fait banal qui se confond assez bien avec le milieu. Mais son ventre est d’un jaune éclatant avec des taches noires. Chaque individu a un dessin qui lui est propre. C’est, en quelque sorte, sa carte d’identité »

« Un « papillon caillou » parmi les cailloux. Le Chevron blanc (Hipparchia fidia) fréquente des milieux rocheux et caillouteux du sud de la France. Quand il est posé c’est assez difficile de déceler sa présence ! »

« Et encore du mimétisme avec une espèce emblématique de nos montagnes, blanche comme la neige en hiver et couleur brune en été pour bien se camoufler dans les pierriers. Il faut bien scruter lorsque on veut avoir un comptage complet d’un groupe. Ici, par exemple, vous avez 3 individus (si, si, je vous le jure) mais, sur l’ensemble du versant, vingt lagopèdes alpins (Lagopus muta) se cachaient de la sorte »

« Nous sommes habitués à les voir se balader avec une agilité étonnante autour des arbres de nos jardins ou des forêts de nos montagnes. C'est curieux d'observer, la même espèce dans des milieux complètement différents sous d'autres latitudes. Ici, un Écureuil roux (Sciurus vulgaris) se nourrit de dattes dans le sud-est de l’Espagne. Cette espèce, qui occupe pratiquement toute l’Europe, compte plus de 40 sous-espèces dans son aire de répartition! »

« Le groupe des lépidoptères hétérocères ( hétéro-= « diverses » ;-cère : « antenne, corne ») ou communément appelés « papillons de nuit », compte en France plus de 4800 espèces et si bien une majorité possède des couleurs discrètes, on peut trouver des espèces aux dessins assez attrayants comme cette Hachette (Aglis tau) »

« Les odonates (libellules et demoiselles) animent nos inventaires estivaux en secteur humide. Il s’agit d’un groupe assez fascinant et avec lequel on peut tirer des conclusions sur la typologie d’une zone humide. Ici, par exemple, l’Agrion nain (Ischnura pumilio) est l’indicateur d’un habitat assez jeune. On dit de cette espèce qu’elle est pionnière »

« Le saviez-vous ?. Les orthoptères constituent la biomasse la plus importante de l’étage alpin. Et oui, quand vous vous baladerez en montagne et vous regarderez les vaches ou les marmottes, pensez que le « poids » le plus important correspond aux criquets et sauterelles, ressource alimentaire pour beaucoup d’autres espèces. Ici, un Analote des Alpes (Anonconotus alpinus), hôte des alpages et landes en montagne »

« En dehors de l’expertise naturaliste professionnelle ou bénévole, l’intérêt pour les espèces qui nous entourent permet de découvrir des voisins du jardin comme le Hérisson d’Europe (Erinaceus europaeus). Au-delà du droit à la vie que, à mon humble avis, tout être vivant doit avoir, le Hérisson est un excellent auxiliaire du jardinier : il mange des limaces, escargots…

« Voici un mâle qui prend au sérieux sa paternité !. L’Alyte accoucheur (Alytes obstetricans). Après l'accouplement, le mâle prend la ponte de la femelle et l'entortille entre ses pattes arrière. Il s'en occupera jusqu'à l'éclosion des têtards, en la protégeant de la sécheresse. Cette attention lui a valu son nom scientifique (Alytes = « enchainé » et obstetricans = « sage-femme, accoucheuse »)

« L’Orvet (Anguis fragilis) n’est pas, contrairement à ce que certaines personnes pensent, un serpent !. Il s’agit d’un lézard sans patte (on dit qu’il est apode). Et même remarque que précédemment pour le Hérisson : si vous avez un Orvet dans votre jardin, vous avez un trésor (il adore les limaces !). Ici, le mâle maintient la femelle pour l’accouplement »

« Groupe souvent mal aimé, les araignées sont perçues comme malfaisantes, odieuses et pourtant…si on les connaissait mieux (c’est là probablement le problème !) on découvrirait une écologie fascinante et plein de services rendus aux humains. Et ajoutons également de la beauté, comme celle de cette Epeire feuille de chêne (Aculepeira ceropegia) »

« Afin de réaliser des points d’écoute, au détecteur, des émissions ultrasonores de chiroptères on peut assister, en attendant la tombée de la nuit, à des couchers de soleil comme celui-ci… »

«…ou celui-ci. Un des avantages de prospecter le soir! »

« Je dis souvent, concernant le travail de terrain, que certains "décors de bureau" rendent la tache bien plaisante, ou oublierait presque qu’on est en train de travailler !.»